Une promenade au cœur d’Alaior

Vous êtes arrivés à Alaior de nuit et vous avez à peine la notion de la taille de l’île et de ses possibilités. Après une nuit de repos dans un des accueillants lieux d’agrotourisme de la ville, un splendide soleil se lève à l’est. Et ce qui vous fait le plus envie en cette fraîche matinée de printemps c’est de sortir prendre un café et de goûter la célèbre pâtisserie minorquine. Que pensez-vous de prendre votre voiture quelques minutes pour découvrir, le temps d’une journée, le cœur d’Alaior ?

Une matinée sous le signe de l’histoire

Le mieux est de garer votre voiture loin du centre. Mais sachez que loin, à Alaior, c’est relativement près, en effet, les distances d’un point à un autre de la ville ne se parcourent généralement pas en plus de trente minutes. Il y a des parkings à différents endroits de la ville, vous n’aurez donc pas de problème pour trouver de la place.

Le premier arrêt sera pour un café accompagné d’une viennoiserie minorquine, par exemple des « crespells » ou encore des « pastissets ». Si vous avez plutôt envie de salé, le « flaó » est un excellent choix. La matinée va vous sembler courte grâce à cette belle promenade de détente. L’histoire de la ville est présente dans les jolies rues pavées et dans ses charmants recoins, et les très belles façades des maisons du centre sont en harmonie avec les bâtiments historiques.

Après le petit-déjeuner, vous pouvez vous promener dans les rues de la ville pour découvrir tous ces recoins, notamment « Sa Costa des Pou », « S’Escopinya », « Dalt ses Penyes », le pont de la rue Sant Josep, ou encore « Es Pla d’en Borràs ». Si vous avez envie de faire quelques achats, la rue de Ramal est remplie de boutiques pittoresques dans lesquelles vous pouvez fouiner pendant un moment

null

Un des bâtiments que vous pouvez visiter pendant la matinée est le couvent de Sant Diego et le Pati de Sa Lluna, récemment restauré. Actuellement, les peintures murales couvrant les murs du cloître sont en cours de restauration, il s’agit de fresques datant de la fin du XVIIIème siècle.

Une autre visite historique à faire au cours de la matinée est celle de l’Hôtel de Ville. Vous pourrez y voir l’un des plus beaux patios couverts les de la ville et en apprendre un peu plus sur sa construction, qui date de 1304.

Et pour approfondir davantage vos connaissances sur l’histoire d’Alaior, ne ratez pas l’église de Santa Eulàlia, une visite incontournable. Située à l’endroit le plus élevé de la ville et visible depuis la route, ce temple est le centre névralgique de la construction de la ville entreprise autour du XIVème siècle. Empreint à la fois du style baroque et de celui de la Renaissance, le temple de Santa Eulàlia présente également pendant l’été un chapitre plus contemporain de l’histoire de la ville, grâce aux visites guidées des tunnels construits pendant la Guerre Civile.

L’édifice de Can Salort, siège actuel de l’université, le magnifique rouge du bâtiment de Baixamar 56, les expositions da la Chapelle de Gràcia, ou encore les moulins répartis dans toute la ville, peuvent également devenir de belles estampes souvenirs de votre visite.

Une pause pour reprendre des forces

null

À midi, vous pourrez trouver plusieurs endroits pour reprendre des forces : des petits restaurants où déguster des tapas préparées avec des produits locaux, ou des bars emblématiques de la ville. Une possibilité tout aussi charmante est de vous asseoir à une terrasse sur l’une des places principales du centre-ville, par exemple la place Es Ramal ou celle de la Constitució.

Une après-midi au parfum rural

L’après-midi, vous aurez sûrement envie de faire une marche à pied pour faire descendre votre repas. Une belle promenade vous attend par la sortie nord de la ville, en direction du cimetière. Après avoir traversé le centre historique, vous arriverez à la chapelle de Sant Pere Nou, un autre arrêt empreint d’histoire qui vous permettra de mieux connaître la ville. La vue depuis les alentours de ce petit temple mérite bien quelques minutes de votre attention. La promenade que nous vous proposons passe par une petite route de campagne entourée par le caractéristique « muret de pierre sèche », qui sépare les terrains dans toute l’île. L’environnement rural du cimetière est traversé par l’un des plus célèbres sentiers de Minorque, le chemin de Kane, construit sous la domination britannique.

À votre retour, profitez-en pour faire quelques achats, notamment des viennoiseries typiques de Minorque pour le lendemain.

Continuer à lire

Plus d'idées pour profiter

Consultez plus d’articles de notre blog